10 conseils essentiels pour trouver un rédacteur freelance efficace et fiable

10 conseils essentiels pour trouver un rédacteur freelance efficace et fiable

C’est avec grand plaisir que j’accueille aujourd’hui Fidaa Gbellaoui sur le blog ! Elle va nous faire part de son expérience en tant que rédactrice, mais également en tant que gestionnaire de projets. Pour mener à bien ses nombreux projets de rédaction web et satisfaire ses clients, elle a monté une équipe de 9 rédacteurs et rédactrices. Tout allait bien au départ, mais tout ne s’est pas forcément passé comme prévu à terme.

Fidaa va nous partager dans cet article ses 10 précieux conseils pour bien choisir ses rédacteurs dès le départ, mais aussi comment monter une équipe de rédaction efficace et sur qui on peut compter.

Quelques années auparavant, j’ai commencé à travailler sur une plateforme de freelance pour me faire un peu d’argent de poche en tant qu’élève (vous avez bien lu ! En tant qu’élève au collège). Avec le temps, ce job, à priori pour me faire un argent de poche, est devenu ma source de revenus en tant qu’étudiante. Ça m’a même permis de laisser tomber mon  travail en tant qu’infirmière pour me lancer dedans en tant que rédactrice.

Au bout de quelques années, la charge de travail est devenue tellement importante que j’ai commencé à demander autour de moi et à chercher quelqu’un pour m’aider. M’apercevant que beaucoup de gens étaient prêts à se lancer dedans, j’ai décidé de constituer ma petite équipe de rédacteurs. Depuis trois ans, j’ai enfin pu déléguer la plus grande partie de mon travail à d’autres rédacteurs, me contenter de vérifier derrière et me consacrer aux projets qui me tenaient à cœur.

Ceci dit…

Je me suis réveillé un beau jour sur l’e-mail d’un de mes clients me disant que mes articles étaient copiés d’autres sites. Une petite vérification et je trouve qu’un de mes rédacteurs m’a bien mise dans cette situation…

Ce n’est pas fini…

Un jour après, un autre client m’envoie un mail disant la même chose. Et ça continue pour en arriver à 4 clients. Alors, je ne savais plus où me mettre, ni quelles excuses donner. J’ai donc fait mon petit travail d’investigation et je me suis rendue compte que mes rédacteurs (9 en tout), se sont donnés le mot en remarquant que, passé le premier lot d’articles, je ne vérifiais plus le plagiat.

Pour résumer la situation à ceux qui me suivent jusque-là, j’ai perdu 2 clients qui ne voulaient plus rien entendre de ma part et j’en ai gardé 2 qui ont eu l’amabilité d’accepter que je prenne le temps de revérifier tous les projets moi-même.

Nous voici arrivé à l’essence de cet article ! Comment choisir de bons rédacteurs. Mais avant, quelles erreurs ne pas faire dans ce choix.

Les 3 erreurs à éviter

rédacteur web

Un petit bilan après cette mauvaise expérience qui m’oblige à réécrire tous les articles en ce moment m’a permis de relever mes défauts.

1. On choisit un rédacteur parce qu’il ne coûte pas cher

Le rendement d’un article écrit sur internet n’est certainement pas si grand que ça pour qu’on puisse se permettre des rédacteurs de qualité. On peut facilement trouver des étudiants qui sont capables de rendre un article de qualité. Par contre, la rémunération doit être conséquente. Si on veut de la qualité, il vaut mieux payer le prix pour.

2. On ne vérifie pas après le premier article

FAUX ! Un bon rédacteur est un rédacteur qui offre de très bons résultats durables dans le temps. S’il n’arrive à offrir qu’un seul article de qualité, c’est que c’est simplement quelqu’un qui a d’assez bonnes qualités en écriture mais qui n’est pas un rédacteur.

3. Si la qualité est bonne, c’est bon

C’est l’erreur dans laquelle je suis tombée. Quand on lit un article et qu’il nous semble très bien écrit avec un vocabulaire soutenu, c’est qu’il est fort probable qu’il existe ailleurs. N’importe quel rédacteur fait des erreurs et c’est pour cette raison qu’on vérifie toujours derrière. Si l’article est sans fautes et qu’il a été rendu en un temps record : vérifiez son existence ailleurs.

Les 10 règles d’or pour trouver un bon rédacteur

trouver un bon rédacteur

Passons maintenant à ce qui vous intéresse le plus ! Si vous voulez trouver un rédacteur qui soit bon, vous devriez garder en tête ces 10 règles avant de commencer votre processus d’embauche.

1. On cherche là où il faut !

Il existe une multitude de sites de freelancers pour trouver un bon rédacteur expérimenté. Toutefois, si vous voulez éviter de payer le prix fort, sachez que dans certains pays, ça peut coûter moins cher pour une très (voire très très) bonne qualité. Alors, mettez des annonces partout et lancez des appels d’offre en mentionnant le profil de rédacteur que vous cherchez (un étudiant sera parfait pour débuter).

2. La période de test est importante

Quand vous aurez trouvé quelques rédacteurs, vous devriez faire une petite période de test. Pour ça, donnez-leur un minimum de 5 articles à écrire sans pour autant leur fixer un temps pour les rendre. Vous pouvez ainsi sélectionner car il y’en aura qui se retirera et un autre qui vous rendra un travail de qualité en un temps idéal.

3. La communication

Dès que vous mettrez l’annonce, plusieurs personnes vont vous contacter. Vous pouvez déjà commencer votre sélection dès le début. Quelqu’un qui désire travailler veillera à vous répondre dans une langue correcte (la langue cible) et évitera les formules toutes prêtes des lettres de motivation.

4. La rémunération

Si votre prix est assez bas, je vous recommande de l’annoncer avec l’annonce. Vous recevrez certainement des réponses de gens qui négocient le prix dès le départ, ne donnez pas suite à leurs demandes. Quelqu’un qui désire travailler acceptera votre prix dès le début et négociera après quand la qualité sera au rendez-vous…

5. La rémunération (bis)

Là, on va parler des augmentations. Disons que vous êtes enclin à payer 30 euros les 1000 mots et que c’est le maximum que vous pouvez payer à un rédacteur. Quand vous débuterez avec un freelancer, ne débutez jamais à 30 euros. En effet, je vous conseille de débuter avec 15. Au bout de quelques mois, si votre rédacteur continue à vous offrir une bonne qualité, vous pouvez augmenter le prix pour l’encourager à faire plus. Croyez ma petite expérience, il se donnera encore plus parce qu’il sait désormais à quoi s’attendre.

6. La deadline

Si vous avez beaucoup de projets à donner à un rédacteur, surtout ne le faites pas en un seul lot. Certains rédacteurs laissent le tout à la dernière minute et vous rendront un travail médiocre car ils n’ont pas eu assez de temps pour écrire. Ce que je vous conseille, c’est de diviser les projets en petits lots à donner par semaine. Ainsi, vous êtes certain que ça va être rendu à temps.

7. La vérification

Avec une énorme quantité de projets entre vos mains, vous ne pouvez plus tout vérifier. Toutefois, faites des contrôles surprises chaque mois. Pour chaque rédacteur, prenez un article assez technique et passez-le à un détecteur de plagiat. Si vous trouvez qu’il a plagié quelques parties, passez le reste de ses projets et vous aurez certainement un résultat à vous faire perdre la tête. Cependant, ne faites ceci qu’avant de l’avoir payé car ainsi, même s’il est réticent, il va quand même reprendre pour se faire payer.

8. Diviser pour mieux régner… ou au moins, éliminez le contact

L’erreur que j’ai faite, c’est que j’ai mis en contact tous mes rédacteurs et c’est pour cette raison qu’ils ont pu se donner le mot facilement. Une de mes petites rédactrices m’a appelé en larmes pour s’excuser m’affirmant que c’est l’idée d’un autre et qu’elle est disponible pour m’aider à la vérification. Bien évidemment, la confiance n’était plus là et je n’ai pas pu la reprendre. Mais, cela m’a servi de leçon et cela pourra vous servir de leçon également.

9. Si vous avez une grande équipe, payez la vérification

Si vous ne pouvez pas gérer vos rédacteurs, il serait préférable de payer une personne compétente pour vérifier derrière. Ainsi, cette personne rapportera les anomalies car c’est pour cette tâche qu’elle sera payée. Si au bout d’un certain temps vous n’avez plus de compte-rendu, elle sait qu’elle n’aura pas sa place avec vous. Alors, ne vous inquiétez pas, elle fera bien son travail.

10. Enfin, évitez la redondance dans les sujets

Ce qui fatigue les rédacteurs amateurs, c’est la redondance dans les sujets. Contrairement aux rédacteurs qui en font un vrai gagne-pain, les amateurs s’ennuient vite et n’aiment pas écrire toujours et encore sur le même sujet. Ils n’aiment pas non plus les articles trop techniques qui les poussent à faire des recherches. Alors, essayez de les classer par sujet de prédilection et comme ça, ils auront fait leur choix dès le début.

Tout ce qui me reste à vous dire c’est : Bonne chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut ut diam Nullam ut Donec