Le trotteur, est-il un indispensable dans l’apprentissage de la marche ?

Le trotteur, est-il un indispensable dans l’apprentissage de la marche ?

Les sirènes du marketing ciblent les parents en créant des accessoires de puériculture en tout genre. À chaque étape de sa vie, bébé va s’approprier de tel ou tel article. Le trotteur fait partie de ces innovations. Il a été conçu pour aider l’enfant dans l’apprentissage de la marche. Le trotteur étant muni de roulettes, bébé peut se déplacer bien avant qu’il soit en âge de marcher. La question de l’utilisation du trotteur fait débat depuis quelques années. Ce qui nous incite à faire le point sur son utilité et ses risques.

Le succès du trotteur en France

En France, le trotteur est fortement recouru par les parents. Il confère une impression de liberté pour leur enfant. De plus, le trotteur revêt également un côté pratique et ludique. En raison de cet engouement, presque toutes les marques de puériculture en proposent dans l’Hexagone. Ce qui n’est pas le cas au Canada où le trotteur est proscrit de la liste des affaires de bébé.

apprendre marcher trotteur

 

 

L’intérêt de ce produit réside dans le fait qu’il permet de guider l’enfant vers une certaine autonomie. Un peu comme la chaise haute qui initie le tout petit à se mettre à table dès son plus jeune âge. La différence est que la position assise soit plus facile à assimiler par rapport à la station debout.

Polémique sur le trotteur/youpala

apprendre marcher trotteur

Les parents s’impatientent à l’idée de voir leur progéniture se mettre debout. Pour accélérer leur développement, ils investissement dans un trotteur, également appelé youpala. La découverte de la marche est un grand moment de bonheur. La fierté se lie sur le visage du bambin au cours de ses déplacements. Les pédiatres estiment pourtant que ce comportement doit être acquis de façon naturelle. Selon les experts, les trotteurs ne permettent pas aux tout-petits de faire des efforts musculaires. De ce fait, son utilisation est devenue très controversée.

Les risques liés à l’utilisation du trotteur

Bon nombre de personnes s’accordent à dire que le trotteur est un jouet dangereux. Ce qui est indéniable, car cet équipement présente certains risques. Même si les fabricants veillent à limiter les risques de chute, bébé est quand même exposé à d’autres dangers. En fait, il commence à se servir d’un youpala à un âge où il devrait ramper. Les bêtises vont se multiplier, car il a accès à plus de choses depuis sa nacelle.

 appendre marcher trotteur

Il s’avère que le trotteur n’apprend pas à marcher. Cet acte ne peut se faire en un jour. Le bébé doit passer par diverses étapes pour y parvenir. À commencer par rouler sur le ventre, s’asseoir, ramper, se déplacer à 4 pattes et se lever. Une évolution naturelle qui va accentuer sa souplesse. Or, marcher à l’aide d’un trotteur ne demande pas ces mouvements cités plus haut. En conséquence, bébé pourrait avoir du mal à marcher sans youpala, à défaut de devenir dépendant de ce gadget.

Un frein au développement de bébé

apprendre marcher trotteur

Chaque enfant évolue à son propre rythme. Si votre bébé ne marche pas encore, cela ne sert à rien de le presser à le faire. Puis, le trotteur stoppe l’apprentissage de l’équilibre vu que votre petit bout est maintenu à l’intérieur. Mais si malgré tout, vous songez tout de même à faire cet achat, privilégiez les modèles à pousser. Ils sont dépourvus de siège et s’apparentent à un déambulateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.