3 astuces pour acheter un bien immobilier moins cher à Douarnenez

3 astuces pour acheter un bien immobilier moins cher à Douarnenez

Petite ville de Finistère, Douarnenez est agréable à vivre, tranquille, dotée d’un environnement sain et d’un paysage attrayant. Mais elle souffre d’un problème : le manque de logement, et aussi le prix du logement qui est parfois un peu cher aux yeux des locaux. Pour y remédier, voici les conseils pour acheter un bien moins cher à Douarnenez, cela pour devenir facilement propriétaire de sa résidence ou investir dans l’immobilier à moindre coût.

Trouver un crédit immobilier moins cher

Le crédit immobilier est la base d’une acquisition immobilière. Il permet d’obtenir le budget nécessaire pour financer l’achat, mais ses coûts (intérêt de la banque + assurance + frais) font augmenter le coût réel de l’acquisition. L’objectif est donc d’obtenir un prêt avec un taux (TEG) moins cher. A titre d’exemple, un crédit de 150 000 € sur 15 ans obtenu à un taux de 1,59 % coûte 18 696 €. S’il est obtenu à un taux excellent de 1,05 %, le coût est de 12 187 €, soit une différence de 6 509 €. Passer par un courtier en prêt habitat sur Douarnenez est la solution pour mener à bien les négociations. Expert en matière de négociation, il possède également un bon réseau de banques partenaires. Son aide permet aux Douarnenistes d’économiser des milliers d’euros ce qui n’est pas négligeable sur le coût total d’une acquisition.

Négocier directement avec le vendeur

La vente d’un bien immobilier de particulier à particulier peut réduire considérablement le coût d’acquisition en se passant des frais d’agence (à la charge de l’acheteur). Discuter directement avec le propriétaire-vendeur permet aussi de mieux négocier le prix. C’est une option qui est quasi impossible avec les agences immobilières qui fixent le prix et qui ne veulent pas le faire baisser afin de ne pas diminuer leur commission.

Détecter les vendeurs pressés

D’un côté, il y a les vendeurs dont le seul objectif est la réalisation d’un profit (achat-revente). De l’autre, il y a les vendeurs contraints de vendre au plus vite leur bien. Il peut s’agir d’un héritier qui doit régler rapidement le problème d’indivision et payer au plus vite les frais et taxes de la succession. Le vendeur peut aussi être un couple séparé qui souhaite vendre le bien en commun. Le vendeur peut aussi avoir l’échéance de son prêt-relais qui arrive à terme. Enfin le salarié peut être muté dans un endroit lointain ce qui l’oblige à vendre. Cette deuxième catégorie, avec les vendeurs contraints, n’hésite pas à réduire le prix pour pouvoir vendre au plus vite. Il faut savoir en profiter en négociant le prix du bien immobilier à la baisse.