Comment hériter du savoir-faire artisanal d’un boucher ?

Comment hériter du savoir-faire artisanal d’un boucher ?

« Boucher » est un métier particulièrement recherché, mais qui nécessite un certain savoir-faire. Voici comment devenir boucher et ainsi tout connaître sur la viande.

Apprendre le métier du boucher

Le CAP boucher est la première étape à franchir pour acquérir le savoir-faire artisanal de ce spécialiste de la viande. Durant le CAP, l’artisan s’initiera notamment aux différentes techniques de préparation de la viande.

Il apprendra à manipuler les divers outils tranchants nécessaires lors de l’étape du découpage. Les études d’un boucher peuvent se poursuivre jusqu’au baccalauréat via un MC boucher, un BP, et un Bac pro boucher charcutier traiteur.

Se former en entreprise

La théorie ne permet pas forcément à un artisan de maîtriser le métier de boucher. Il est aussi important qu’il passe rapidement à la pratique.

En effet, c’est uniquement en travaillant que cet artisan prendra l’habitude de découper, de désosser ou encore de retirer les nerfs de la viande. Il pourra également s’habituer à trier les morceaux de viande et à les stocker au sein d’une chambre froide.

Avoir le sens de l’hygiène

Pour pouvoir devenir un boucher émérite, il est indispensable que l’apprenti artisan accepte de scrupuleusement suivre toutes les règles d’hygiène. Effectivement, dans la boucherie, être propre est une qualité que tout employé doit avoir.

S’il y a des traces de sang dans la salle, le boucher doit s’assurer qu’elles soient rapidement nettoyées. L’artisan va également garantir la propreté des aliments qu’il va commercialiser.

S’initier à la vente et au négoce

Le savoir-faire d’un boucher ne se limite pas à la préparation des morceaux de viande. il s’agit aussi d’un vendeur et d’un négociateur hors pair. Lors de l’approvisionnement, c’est cet artisan qui s’occupe de sélectionner les morceaux et les bêtes puis de négocier le prix de ces derniers chez les grossistes.

En tant que commerçant, le boucher assure aussi l’écoulement de ses produits en usant de diverses techniques de vente. En somme, le boucher doit être particulièrement polyvalent.

Donnez votre avis sur ce site :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Simple Share ButtonsCet article vous a plu ? Partagez-le !
Simple Share Buttons